Comment j’ai préparé mon mariage, mes trucs et astuces !

salle de réception

À peine rentrée de ma lune de miel et me voilà déjà en train d’écrire sur mon blog. Eh oui, chers lecteurs et lectrices, vous ne rêvez pas, je viens de convoler en justes noces et c’est moi qui me suis occupée de tous les préparatifs de mon mariage.

Ne travaillez qu’avec des professionnels

Vous êtes aussi fermement décidée à vous occuper seule de l’organisation de votre mariage ? Je sais trop combien cette responsabilité est lourde, mais surtout très difficile à gérer. La preuve, je ne sais plus le nombre de fois où j’ai failli jeter l’éponge. Pendant des semaines, à cause du stress, j’avais même des insomnies. Mais avec de la patience, de la ténacité et de la persévérance, j’ai fini par réaliser tous les objectifs que je m’étais fixés.

Et vu le succès de la réception, j’ai plutôt bien mené ma barque. Le secret de ma réussite ? Tout reposait sur les prestataires de service retenus. J’ai demandé des devis de mariage ici. C’est la première chose à faire pour avoir une idée des sommes qu’il vous faudra engager. De ce fait, j’ai été, une bonne fois pour toutes, fixée sur le fait de savoir si le mariage de mes rêves était à ma portée en ne signant des contrats qu’avec des professionnels. J’insiste d’ailleurs sur la nécessité de faire appel à des prestataires déjà habitués aux cérémonies et aux réceptions de mariage.

Pour trouver le prix le plus compétitif, j’ai fait faire beaucoup de devis. Par la suite, j’ai pris tout mon temps pour comparer les offres. Sinon, dans l’optique d’obtenir de précieuses ristournes, j’ai même fait jouer la concurrence, en brandissant les propositions des autres prestataires. Je n’ai pas hésité à les menacer de signer avec leurs concurrents s’ils ne m’accordaient pas de remises. Et ça a marché.

Voilà comment je me suis débrouillée

Essai robe de mariée

Avant toutes choses les filles, dès que la date du mariage est fixée, mettez-vous tout de suite au charbon. Je m’y suis prise dix-huit mois à l’avance et cela m’a tout simplement laissé le loisir de changer de nombreuses fois d’avis tant sur le lieu de la réception, sur le menu, que sur le thème de mes noces. Et comme je voulais à tout prix une robe de mariée sur-mesure, la couturière a eu tout le temps de faire les petites retouches et les ajustements.

En outre, lorsque les préparatifs ne se font pas dans la précipitation, on peut tout prévoir, comme ne pas oublier de joindre avec le faire-part l’itinéraire du trajet entre la mairie, l’église et le lieu de la réception par exemple. Chose très importante ! Mettez en caractère gras la date limite de réponse. Autrement, vos invités risquent d’oublier de vous prévenir à temps de leur désistement éventuel.

Mais si je m’en suis bien sortie, c’est parce que dès le départ, j’ai mis en place un planning bien défini que j’ai essayé tant que possible de respecter à la lettre. Ainsi, chaque jour, je savais parfaitement où j’en étais et ce qui me restait à accomplir.

A faire suivre !

Poses ton com’

Nom

Adresse de contact

Commentaire

Code de sécurité : z5ktemajzs