Pourquoi assurer son chaton ?

Ces dix dernières années, les frais vétérinaires en France ont connu une hausse de 70%. Dans ce contexte, il devient crucial de trouver un moyen pour mieux protéger son chat et lui offrir les meilleurs soins en cas d’accident ou de maladie sans que cela vous ruine. L’assurance chat s’avère être une solution très avantageuse pour faire face aux dépenses de santé élevées de l’animal de compagnie.

Les frais vétérinaires : une dépense onéreuse

En moyenne, les Français dépensent 600 euros par an pour leur chat. Un montant dédié à l’éducation, le toilettage, l’alimentation ainsi qu’aux soins de leur animal de compagnie. Une part importante de ce budget est allouée aux frais de vétérinaire. Dès le début de sa vie, le chaton a en effet besoin de soins incontournables comme la vaccination qui coûte 120 euros la première année puis 60 euros par an. Vient ensuite la stérilisation tarifée entre 150 et 300 euros ou la castration qui coûte entre 100 et 250 euros.

Obligatoire, l’implantation d’un tatouage ou d’une puce d’identification pour sa part vaut aux environs de 60 euros. Si le paiement de ces soins classiques ne pose pas trop de problèmes, l’affaire se corse dès que l’animal tombe malade ou a un accident. Rien que le traitement trimestriel d’une allergie peut coûter jusqu’à 250 euros. Et si l’animal développe un kyste, les soins valent près de 190 euros. Les analyses et examens sont à inclure dans les dépenses. Une prise de sang est facturée entre 50 et 100 euros. Une radiographie nécessite 40 euros. Idem pour l’échographie d’un organe.

Ces différents tarifs nous permettent de comprendre que les frais vétérinaires coûtent plus cher que ceux des hommes. Les raisons justifiant ce phénomène sont nombreuses. Déjà, les vétérinaires sont moins règlementés quant à la mise en place de leur politique tarifaire. En clair, ils fixent librement les prix de leurs interventions. C’est pourquoi ces derniers peuvent aller du simple au double en fonction de la clinique consultée et de la région. La médecine vétérinaire étant aussi plus complexe, cela explique cet important écart de prix.

Principe et fonctionnement de l’assurance pour animal de compagnie

Ces frais vétérinaires onéreux ont un impact sur le budget des propriétaires de chat. Pour ne pas mettre en péril la santé de l’animal, la décision la plus sage est de souscrire à une très bonne mutuelle pour son chaton. Cette solution reste très intéressante à condition de s’y prendre avant que Félix n’ait un accident ou ne tombe malade. Son objectif est identique à celui de la mutuelle santé humaine. L’offre permet d’obtenir un remboursement sur toutes les dépenses en santé du chat.

Elle déploie plusieurs garanties à choisir en fonction des besoins : garantie accident, garantie maladie, garantie assistance (en cas de perte de l’animal), garantie hospitalisation, garantie obsèques… Le montant des cotisations varie selon la formule choisie et le niveau de couverture. Il peut aller de 5 à 50 euros. Le plus intéressant est de souscrire à une formule premium qui rembourse tous les frais à hauteur de 100%. Mais attention, avant de signer le contrat, il est important de bien vérifier les conditions liées notamment aux délais de carence, aux franchises ainsi qu’aux plafonds. Faire une comparaison entre les diverses offres d’assurance chat constitue un bon réflexe à adopter.

Écrit par Imelda le dans Way of life

A faire suivre !

Poses ton com’

Nom

Adresse de contact

Commentaire

Code de sécurité : 2yk9eu4i6r